ECOFECT


Premiers résultats du projet LEGCOXINET au congrès de la FEMS 2015

Share |

du 7 juin 2015 au 11 juin 2015 /

Virginie Lelogeais, doctorante ECOFECT sur le projet LEGCOXINET présentera ses premiers résultats de recherche au 6ème congrès des microbiologistes européens de la FEMS 2015 (Federation of European Microbiological Societies) avec le soutien d’ECOFECT.

Le projet LEGCOXINET sur lequel travaille Virginie Lelogeais depuis septembre 2013, vise à obtenir de plus amples connaissances sur les mécanismes moléculaires par lesquels les deux agents pathogènes Legionella pneumophila, agent étiologique de la légionellose pulmonaire sévère et Coxiella burnetii, responsable de la zoonose de la Fièvre Q manipulent l'autophagie de leur hôte respectif pour infecter avec succès les mammifères. Le projet a également pour but d'établir les scenarii d'évolution qui seraient à l'origine de l'émergence de stratégies communes pour échapper aux défenses de l'hôte, en particulier l'autophagie, et réussir à se disséminer à la fois dans l'environnement et lors de l'infection.

Les premiers résultats obtenus sur ce projet financé par ECOFECT seront présentés lors d’une communication orale.

Un premier article en lien avec ce projet a également été récemment publié dans PLOS Pathogens :
O. Duron, V. Noël, K. D. McCoy, M. Bonazzi, K. Sidi-Boumedine, O. Morel, F. Vavre, L. Zenner, E. Jourdain, P. Durand, C. Arnathau, F. Renaud, J.F. Trape, A. S. Biguezoton, J. Cremaschi, M. Dietrich, E. Léger, A. Appelgren, M. Dupraz, E. Gomez-Diaz, G. Diatta, G.K. Dayo, Hassane Adakal, S. Zoungrana, L. Vial and C. Chevillon. "On the origin of the Q fever pathogen, Coxiella burnetii: a descendant of maternally-inherited tick endosymbionts.” 2015. PLOS Pathogens in press.

A propos du congrès FEMS 2015 :
Le 6ème congrès des microbiologistes européens aura lieu du 7 au 11 juin 2015 à Maastricht (Pays Bas). La FEMS rassemble 52 sociétés membres issues de 36 pays européens, incluant environ 30000 microbiologistes. Le congrès FEMS 2015 est un forum de haut niveau dont l’objectif est de favoriser un dialogue interdisciplinaire entre les diverses spécialités de microbiologie. Les disciplines clés incluant les approches moléculaires, la biodiversité, la bioremediation, les microbes eucaryotes, la virologie, etc. seront examinées dans le but de faire progresser notre compréhension des défis actuels et futurs.
http://fems-microbiology.kenes.com/