ECOFECT > Présentation > Equipes


Pathogenèse des légionelles

Inserm U1111 - UMR CNRS 5308

Adresse : 
Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI)
Mél : 
patricia.doublet@univ-lyon1.fr
Tutelle : 
Inserm, CNRS, ENS Lyon, UCBL,

Organisation

Responsable d'équipe : Patricia Doublet

Axe(s) de recherche

L’équipe « Pathogenèse des légionelles » étudie les bases moléculaires de la pathogenèse de Legionella pneumophila, l’agent responsable d’une pneumonie sévère, la légionellose. Elle est étroitement associée au Centre National de Références des légionelles (Lyon) et donc utilise à la fois des approches de recherche fondamentale et de microbiologie clinique pour étudier l’émergence de la virulence de ce pathogène opportuniste.
L. pneumophila est ubiquitaire dans les environnements hydriques naturels ou anthropisés, au sein desquels la bactérie infecte des protozoaires et s’y réplique. La co-évolution avec les amibes aurait abouti à la sélection de facteurs de virulence permettant à Legionella d’infecter les macrophages alvéolaires humains. Cependant, les mécanismes moléculaires contrôlant le cycle intracellulaire bactérien dans les cellules hôtes phagocytaires, les amibes environnementales et les macrophages humains, restent à élucider pour vérifier cette hypothèse intéressante.
Les projets de l’équipe sont centrés sur trois aspects des interactions Legionella – cellule hôte et sur l’épidémiologie moléculaire, qui sont liés aux axes de recherche 1 et 3 d’ECOFECT :
- axe 1 : interactions protéines-protéines entre 250 protéines bactériennes sécrétées dans la cellule hôte et des protéines cellulaires impliquées dans le transport vésiculaire, l’apoptose ou l’autophagie (Hervet et al. Infect. Immun. 2011 79(5):1936; Allombert et al. Microbes infect. 2013 15(14-15):981; Michard et al. Front Microbiol. 2015 10;6:87; Michard et al. Mbio 2015 5;6(3). pii: e00354-15).
- axe 1 : le rôle du di-GMP cyclique, un messager bactérien secondaire, dans le contrôle des traits de virulence bactérienne (Levet-Paulo et al. J. Biol. Chem. 2011; 286 (36):31136; Allombert et al. Infect. Immun. 2014 82(3):1222) et dans la formation de biofilms qui constituent les réservoirs environnementaux de Legionella.
- axe 3 : le rôle des amibes dans l’émergence de la virulence de Legionella et la persistance environnementale de cette dernière. Les études sont développées pour mieux comprendre les bases moléculaires des relations entre les amibes, la multi-résistance et la virulence de L. pneumophila (Ferhat et al. PLoS One 2009; 4(11):e7732 ; Atlan et al. Protist  2012 163(6): 888; Fuche et al. J Bacteriol. 2015 197(3):563).

Mots clés : Bactériologie moléculaire, Infectiologie, Interactions hôte-bactéries, Legionella pneumophila, Virulence, Interactions hôte-légionelle, Amibes, Macrophages
 

Domaines

Bactériologie moléculaire
Infectiologie
Interactions hôte-bactéries

Recherche d'un laboratoire

Recherche d'un laboratoire